Nutrition Préventive - Isio 4

Nutriments Les polyphénols : un des atouts de l’huile d’olive

Polyphénols

Les polyphénols : un des atouts de l’huile d’olive

L’huile d’olive est une source de polyphénols moins connue, et aussi moins étudiée que le thé et le vin rouge. A tort ! En effet, l'huile d'olive peut en contenir des quantités notables, certains phénols lui étant même spécifiques. Son atout ne se résume pas à sa composition en acides gras mono-insaturés !

 

Quels sont les polyphénols que l'on trouve dans l'huile d'olive ?

 

Plusieurs études d'isolation et de caractérisation de polyphénols contenus dans l'huile d'olive ont montré que celle-ci contient des phénols simples, le tyrosol  et l'hydroxytyrosol, ainsi que de nombreux composés dérivés de ces deux molécules : les dérivés dits sécoiridoides, appelé oleuropéine et ligstroside. Le tyrosol, l'hydroxytyrosol et tous les polyphénols dérivés de ces phénols simples n'ont été caractérisés jusqu'ici que dans les olives et huiles d'olive.

L'huile d'olive contient également des composés phénoliques qui ne lui sont pas spécifiques : d'autres phénols simples, des flavonoïdes et des lignanes.

 

Toutes les huiles d’olive ont-elles les mêmes teneurs en polyphénols ?

 

Les huiles d’olive ne sont pas toutes équivalentes sur leurs teneurs en polyphénols : en effet, le contenu peut être extrêmement variable d'une huile d'olive à l'autre.

Le contenu peut aussi varier selon la variété d'olive utilisée, les conditions de stockage, les conditions climatiques, la maturité du fruit lors de la récolte, les techniques d'irrigation, etc.

 

L'huile d'olive contient des composés phénoliques, mais que deviennent-ils in vivo ?

 

Des études in vitro comme in vivo ont permis de conclure à une absorption des polyphénols spécifiques à l'huile d'olive majoritairement au niveau de l'intestin grêle. L'analyse d'échantillons plasmatiques et urinaires après ingestion d'huile d'olive a montré que ces polyphénols sont activement métabolisés, dans le foie et/ou l'intestin, et se retrouvent donc sous leur forme libre dans l'urine et le plasma en faible proportion.(1)

 

Quels sont les effets prouvés et les effets potentiels des polyphénols de l'huile d'olive sur la santé ? 

 

Encore à l'état de recherche, plusieurs effets bénéfiques possibles des polyphénols de l'huile d'olive ont été étudiés et, bien qu'il manque encore des études épidémiologiques permettant de conclure, les polyphénols présentent un potentiel préventif pour plusieurs maladies chroniques expliquant l'intérêt croissant qui leur est porté.

Le principal effet des polyphénols est la prévention de la péroxydation lipidique, amélioration du profil lipidique.
Les polyphénols présents dans l’huile d’olive contribuent à protéger les lipides sanguins contre le stress oxydatif. Cette allégation santé a été validée par l’autorité européenne, l’EFSA (European Food Safety Authority)(2).
Ceci a été montré à plusieurs niveaux : l'incubation d'extraits de polyphénols ou de polyphénols purs avec des échantillons plasmatiques témoigne d'une activité protectrice contre l'oxydation du LDL, principal marqueur des effets du stress oxydatif sur les structures lipidiques. D'autres marqueurs du stress oxydatif sont affectés : prévention de la formation d'oxydes de cholestérol, de diènes conjugués, amélioration des taux de vitamine E et d'AGPI.
Plusieurs études chez l'animal et l'homme rapportent une amélioration du profil lipidique avec le contenu en polyphénols (augmentation du HDL, du ratio cholestérol total/HDL) et une diminution des marqueurs de la péroxydation lipidique. Un essai clinique(3) randomisé regroupant 5 pays européens et 200 sujets, paru en septembre 2006, montre une corrélation entre le contenu en polyphénols d'une huile d'olive, l'amélioration du profil lipidique et la diminution des marqueurs de stress oxydatif. Les explications de ce rôle potentiel préventif de peroxydation des lipides incluent la capacité des polyphénols de l'huile d'olive à être des piégeurs de radicaux libres, capacité prouvée pour l'hydroxytyrosol, l'oleuropéine, et de certaines de leurs formes conjuguées comme l'oleuropéine aglycone.

   

Références :

 

(1)   EFSA, Scientific Opinion on the substantiation of health claims related to polyphenols in olive, Journal 2011;9(4):2033

(2)   Règlement (UE) n°432/2012

(3)    Covas MI, Nyyssönen K, Poulsen HE, Kaikkonen J, Zunft HJ, Kiesewetter H, Gaddi A, de la Torre R, Mursu J, Bäumler H, Nascetti S, Salonen JT, Fitó M, Virtanen J, Marrugat J; EUROLIVE Study Group. The effect of polyphenols in olive oil on heart disease risk factors: a randomized trial. Ann Intern Med. 2006 Sep 5;145(5):333-41.

AUTRE(S) ARTICLE(S) SUR LA MÊME THÉMATIQUE