Nutrition Préventive - Isio 4

Nutrition et prévention : Actualités scientifiques Des oméga-3 pour gérer l’anxiété ?

Des oméga-3 pour gérer l’anxiété ?

On sait depuis les travaux des chercheurs de l’Inra NutriNeuro et de l’Inserm U901 (2011), qu’une faible consommation d’oméga-3 augmente le stress chez la souris. Ce phénomène serait lié à l’altération de la capacité du cerveau à produire des endocannabinoïdes, lipides du cerveau qui contrôlent la mémoire synaptique. Pour mieux comprendre les liens entre anxiété et plasticité synaptique dépendante des endocannabinoïdes, les chercheurs ont poursuivi les expérimentations sur les rongeurs en les soumettant à une batterie de tests comportementaux, isolement, labyrinthe ou environnement anxiogène. Les souris qui présentaient des symptômes anxieux ont reçu un traitement stimulant la production d’endocannabinoïdes dans le noyau accumbens, zone du cerveau impliquée dans la régulation des émotions et du stress. Résultat, l’anxiété de ces souris était réduite. C’est la première fois qu’une relation directe entre la production d’endocannabinoïdes au niveau du noyau accumbens et le développement de troubles anxieux face à un stress chronique est démontrée.

 

Ces données offrent de nouvelles pistes pour développer des stratégies pharmacologiques et nutritionnelles dans la gestion du stress et de l’anxiété. À évaluer chez l’homme bien entendu.

 

Bosch-Bouju C, Larrieu T, Linders L, Manzoni OJ, Layé S. Endocannabinoid-mediated plasticity in the nucleus accumbens controls vulnerability to anxiety after social defeat stress. Cell Rep 2016 [en accès libre http://dx.doi.org/10.1016/j.celrep.2016.06.082

 

C. Costa, Cahiers de nutrition et de diététique, 2016, 51, p9, © Société Française de Nutrition / Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

Pour recevoir la lettre d'information
mensuelle Nutrition et Prévention
Pour vous abonner aux Cahiers
de nutrition et de diététique