Nutrition Préventive - Isio 4

Nutrition et prévention : Actualités scientifiques Europe : 1 adulte sur 6 est obèse en 2014

Europe : 1 adulte sur 6 est obèse en 2014

Eurostat, l'office de statistique de l'Union européenne vient de publier les résultats d’une enquête réalisée par interview auprès des Etats membres concernant le poids des européens en 2014.

Les données révèlent que 46,1 % des européens de plus de 18 ans ont un poids normal et 2,3% en surpoids. En revanche, 51,6 % ont un excès de poids : 35,7 % sont en surpoids (IMC entre 25 et 30) et 15,9 % sont obèses (IMC>30). L’analyse détaillée de ces taux révèle qu’ils sont largement influencés par l’âge des sujets. Ainsi, l’obésité atteint 22,1% des 65-74 ans contre seulement 5,7 % des 18-24 ans. De même, le niveau d’éducation fait varier les chiffres : L’obésité touche 19,9% des personnes avec un faible niveau d’éducation contre 11,5% de ceux avec un niveau d’éducation élevé.

Parmi les Etats membres, la Roumanie (9,4%) et l’Italie (10,7%) affichent les taux d’obésité les plus faibles tandis que Malte affiche le taux le plus élevé (26%). Lettonie (21,3%), Hongrie (21,2%), Estonie (20,4%) et Royaume-Uni (20,1%) sont également à l’extrémité supérieure de l’échelle. La France figure en 10ème position (sur 18 Etats membres analysés) avec 15,3% d’obèses (équivalent hommes et femmes).

Aucune différence de prévalence de l’obésité n’est notée entre les hommes (16,1 %) et les femmes (15,7%) à l’exception de quelques pays. A Malte, en Croatie, en Slovénie et à Chypre, le pourcentage d’hommes obèses est nettement plus élevé (+ 3,4 à 4,2 points) que celui des femmes. En Lituanie, Lettonie et aux Pays Bas, le pourcentage de femmes obèses est nettement plus élevé que celui des hommes (+3,6 à 5,8 points).

Les écarts les plus importants entre la prévalence de l’obésité chez les jeunes (18-24 ans) et celles chez les plus âgés (65-74 ans) sont notés en Slovaquie (+ 30,3 points), Lettonie (+29,3 points), Estonie (+26,4 points), Lituanie (+25,3 points), Pologne (+25,1 points), République tchèque et Hongrie (+24,5 points). En France, cet écart est seulement de 15,8 points.

A Malte et au Royaume Uni, un jeune (18-24 ans) sur 10 est considéré comme obèse. La France ne compte que 6,7 % de jeunes adultes obèses. A Malte, en Lettonie et en Slovaquie, un sujet âgé (65-74 ans) sur 3 est obèse. Ceci concerne un peu plus d’un français de 65-74 ans sur cinq (22,5%).

Dans l’ensemble des Etats membres, l’éducation joue un rôle incontestable sur ces taux d’obésité. Les écarts les plus importants rapportés entre le taux d’obésité chez les adultes avec niveau d’éducation élevé et ceux chez les adultes avec niveau d’éducation faible sont observés en Slovénie (-16.8 points), Luxembourg (-14,5 points), la Slovaquie (-13,9 points), l’Espagne (-13.0 points), la Croatie et le Portugal (-12,3 points chacun), la France (-12,1 points), l’Autriche (-11,9 points) et Chypre (-11,8 points). Cet écart est de 8.4 points lorsque l’on considère la moyenne de l’Union Européenne.

Près d’1 adulte sur 6 dans l’UE est considéré obèse. Enquête Eurostat - 20 octobre 2016 http://ec.europa.eu/eurostathttp://ec.europa.eu/eurostat

C. Costa, Cahiers de nutrition et de diététique, 2017, 52, p 9, © Société Française de Nutrition / Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

Pour recevoir la lettre d'information
mensuelle Nutrition et Prévention
Pour vous abonner aux Cahiers
de nutrition et de diététique