Nutrition Préventive - Isio 4

Nutrition et prévention : Actualités scientifiques Les jeunes et l’alimentation : priorité au pratique et au rapide

Les jeunes et l’alimentation : priorité au pratique et au rapide

Une étude réalisée par Sociovision pour le pôle de compétitivité Vitagora s’est intéressée à l’alimentation des jeunes de 15 à 30 ans. Cette génération, présentée comme une génération de rupture (évolution des modes de vie, généralisation de la technologie. . .) présente-t-elle également une rupture dans ses modes alimentaires ? Pour le savoir, les données collectées en 2015 par l’Observatoire des Français (Sociovision) chez 2000 Français (15 - 30 ans) représentatifs de la population française ont été analysées. Elles révèlent qu’en matière d’alimentation, les jeunes privilégient la rapidité. Le recours à la restauration rapide ou aux fast-foods est généralisé : 91 % des 15 - 30 ans les fréquentent occasionnellement contre 75 % des Français. Ils aiment aussi se faire livrer des repas à domicile (40 % versus 30 % des Français). Par manque de temps, ces jeunes grignotent ou sautent plus fréquemment les repas. C’était le cas de 82 % des 15 - 30 ans interrogés contre 69 % de la population totale. De même, le petit déjeuner est simplifié à l’extrême (une boisson) pour 68 % des jeunes contre 58 % des Français. Les distributeurs automatiques leur sont aussi très familiers : 46 % des 15 - 30 ans y achètent quelque chose à manger ou boire contre 36 % de la population française. Et pour compléter ce portrait, 82 % d’entre eux mangent devant les écrans (contre 69 % de la population française). Ces jeunes disent aussi aimer « s’empiffrer de temps en temps » (51 % contre 37 % de la population française).

 

Ceux qui sont indépendants financièrement contrôlent davantage leur budget alimentaire, utilisent davantage Internet pour faire leurs courses et se tournent plus souvent vers les marques distributeurs. « En réalité, les jeunes suivent la tendance générale de la société française tout en s’adaptant aux contraintes inhérentes à leur situation comme de faibles revenus, un manque de temps et l’envie de se faire plaisir », analyse Remy Oudghiri, directeur adjoint de Sociovision.

 

Très paradoxalement, ces jeunes disent être très attachés au modèle alimentaire familial, au rituel des trois repas, à la régularité des prises de repas, à l’acte de cuisiner. « Cette génération cherche un compromis entre les dynamiques en cours comme manger local, sain et authentique et un emploi du temps serré. D’où un attrait pour le snacking sain, façon foodtruck, par exemple, ou pour les services numériques, comme les sites de livraison rapide, applications, qui apportent une réponse immédiate à leur besoins », conclut-il.

 

Les jeunes français et leur assiette. Vitagora et Sociovision [http://www.vitagora.com/fr/actualites/actualites-2016/etudeexclusive- jeunes-alimentation].

 

 

C. Costa, Cahiers de nutrition et de diététique, 51, p5, © Société Française de Nutrition / Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

Pour recevoir la lettre d'information
mensuelle Nutrition et Prévention
Pour vous abonner aux Cahiers
de nutrition et de diététique