Nutrition Préventive - Isio 4

Thématiques santé Santé cardiovasculaire Impact de l’alimentation méditerranéenne sur les maladies cardiovasculaires

Santé cardiovasculaire

Impact de l’alimentation méditerranéenne sur les maladies cardiovasculaires

Vingt-sept chercheurs membres de la Société Italienne de Cardiologie ont analysé les données de la littérature pour évaluer l’impact de l’alimentation méditerranéenne sur les maladies cardiovasculaires.

 

En 2010, les maladies cardiovasculaires étaient responsables de plus de 1,48 millions de morts prématurées en Europe, soit 37 % des décès. Favoriser une bonne santé cardiovasculaire est un des grands enjeux de santé public et améliorer la qualité de l’alimentation est fondamental pour atteindre cet objectif. L’alimentation méditerranéenne, caractérisée par sa richesse en céréales, légumes, légumineuses, fruits oléagineux, poisson, fruits frais, huile d’olive comme principale source de matière grasse et une consommation faible de viandes et faible à modérée de produits laitiers et de vin, présente, à ce titre, plusieurs atouts. Son influence a été étudiée sur plusieurs pathologies cardiovasculaires :

  • Les maladies artérielles périphériques

Sept études dont trois essais d’intervention primaire (PREDIMED) rapportent que l’alimentation méditerranéenne réduit l’incidence des maladies artérielles périphériques et leur développement chez les sujets diabétiques de type 2. L’effet semble proportionnel au score d’adhésion au régime. Deux études montrent une action favorable du régime sur la rigidité des parois artérielles et l’épaisseur des plaques d’athérome. Mais ces mécanismes physiopathologiques restent à confirmer.

  • Les maladies coronariennes

Les données de sept études dont trois essais d’intervention (PREDIMED, Lyon Diet Heart Study, GISSI-Prevenzione Study) rapportent une réduction du risque d’infarctus du myocarde, d’accident vasculaire cérébral et de l’incidence des maladies coronariennes en prévention primaire chez les sujets présentant un score élevé d’adhésion à l’alimentation méditerranéenne. En prévention secondaire, les études (Lyon Diet Heart Study, GISSI-Prevenzione Study) notent une réduction du risque de mortalité et d’évènements secondaires après infarctus du myocarde. Les hypothèses mécanistiques impliquent une action sur les molécules d’adhésion et sur les marqueurs inflammatoires, mais cela reste à confirmer.

  • L’insuffisance cardiaque chronique

Si les études d’observations notent une réduction du risque d’insuffisance cardiaque et de sa mortalité associée chez les sujets suivant une alimentation méditerranéenne, les études d’intervention (PREDIMED, EPIC-Postdam) peinent à le démontrer. Cependant, l’adhésion à l’alimentation méditerranéenne présente clairement un intérêt en prévention secondaire : elle réduit le risque de mortalité par insuffisance cardiaque (Women’s Health Initiative) et le risque de dysfonction ventriculaire gauche après un syndrome coronarien aigu ou une insuffisance cardiaque.

  • Les arythmies et la mort subite

Les données encore peu nombreuses (Women’s Health Initiative, Isfahan Cohorte Study, PREDIMED, Mattioli et al) rapportent des tendances à la réduction de la mort subite et une réduction de l’incidence des arythmies cardiaques. Mais ces données sont encore insuffisantes pour en tirer des conclusions.

 

Pour les auteurs de cette revue, l’alimentation méditerranéenne est une stratégie sérieuse de lutte contre la progression des maladies cardiovasculaires. Elle montre des bénéfices sur la fonction endothéliale, la rigidité artérielle et le remodelage du tissu cardiaque avec pour conséquence une réduction de l’incidence des maladies artérielles périphériques, une amélioration des conséquences des maladies coronariennes et de l’insuffisance cardiaque. Adopter ce type d’alimentation pourrait non seulement réduire l’incidence des maladies cardiovasculaires et ses conséquences mais aussi promouvoir un mode de vie sain et une meilleure prise en charge de sa santé.

 

Source : Mediterranean diet impact on cardiovascular diseases: a narrative review. Mattioli AV et coll. J. Cardiovasc Med (Hagerstown). 2017 Sep 12

http://journals.lww.com/jcardiovascularmedicine/Abstract/publishahead/Mediterranean_diet_impact_on_cardiovascular.98544.aspx

AUTRE(S) ARTICLE(S) SUR LA MÊME THÉMATIQUE

Autres articles  

VIDÉO(S) SUR LA MÊME THÉMATIQUE Previous Next