Nutrition Préventive - Isio 4

Thématiques santé Santé du nourrisson et de l'enfant Oméga 3 et développement fœtal et post-natal ?

Santé du nourrisson et de l'enfant

Oméga 3 et développement fœtal et post-natal ?

Une carence en oméga 3 au cours des phases clés du développement, c'est-à-dire la vie fœtale et la vie post natale pendant les deux premières années de vie, peut altérer le développement des fonctions visuelles et cognitives.

 

Il est important de s'assurer que les besoins de l'enfant soient couverts à chaque étape du développement et au cours des transitions alimentaires : vie fœtale, allaitement maternel ou artificiel et diversification alimentaire.
Concernant le fœtus, ses besoins sont couverts par l'alimentation maternelle, ce qui explique des Apports Nutritionnels Conseillées pour les acides gras essentiels (AGE) différents pour la femme enceinte et particulièrement pour les acides gras polyinsaturés longues chaines (AGPI-LC), les oméga 3 et les oméga 6. (En savoir plus sur les Oméga 3). Les acides gras essentiels sont en effet indispensables pour le développement du fœtus. De plus la prise alimentaire d’acide docohexaénoïque (DHA, acide polyinsaturé oméga 3) par la mère, contribue au développement normal du cerveau du fœtus et de l’enfant allaité(1).

C'est au cours du dernier trimestre de la grossesse que s'effectue le transfert des acides gras de la mère à l'enfant. La mère modifie alors son métabolisme et les acides gras stockés dans son tissu adipeux vont être transférés préférentiellement au fœtus. La femme doit donc disposer de réserves suffisantes et avoir un apport alimentaire équilibré pendant toute la grossesse.
Après la naissance, le lait de référence est le lait maternel, conseillé jusqu'à l'âge de 6 mois. Il apporte non seulement des acides gras essentiels mais aussi l'ensemble des AGPI-LC oméga 3, en particulier le DHA en quantité suffisante pour couvrir les besoins pendant la phase initiale de croissance. A défaut d'allaitement maternel, il est recommandé d'utiliser un lait artificiel supplémenté non seulement en acides gras essentiels, mais aussi en AGPI-LC.
Au stade de diversification alimentaire après 6 mois de vie, il est conseillé de rajouter des matières grasses dans les préparations destinées à l'enfant, tout en les choisissant bien et en les variant : préférer les huiles riches en acides gras essentiels telles que l'huile de colza ou les huiles combinées.

Certains bébés sont à risque de déficiences et une formule enrichie en oméga 3 (et en oméga 6) est alors indispensable :

  • Les prématurés
  • Les enfants nés avec un retard de croissance intra-utérin
  • Les enfants sous alimentation parentérale
  • Les enfants présentant une malnutrition protéino-calorique
  • Les enfants présentant une malabsorption lipidique
    • mucoviscidose 
    • cholestase chronique

  

On ne peut parler de l'importance des oméga 3 dans le développement sans évoquer l'importance des oméga 6, la deuxième famille d'acide gras essentiels. Une supplémentation en oméga 3 uniquement entraîne une diminution significative de l'ARA (Acide Arachidonique), liée à un risque de croissance staturo-pondérale inférieure. C'est pourquoi il faut apporter la même attention aux apports en oméga 6 et respecter l'équilibre entre ces deux familles d'AGE, à tous les stades du développement. En savoir plus.

 

Référence :

 

(1) EU Register on nutrition and health claims, Authorized Art. 14(1)(b) Health Claims

AUTRE(S) ARTICLE(S) SUR LA MÊME THÉMATIQUE

Autres articles  

VIDÉO(S) SUR LA MÊME THÉMATIQUE Previous Next