Nutrition Préventive - Isio 4

Thématiques santé Santé du nourrisson et de l'enfant Facteurs de risque de l’obésité pendant l’enfance et la puberté

Santé du nourrisson et de l'enfant

Facteurs de risque de l’obésité pendant l’enfance et la puberté

La recherche des facteurs de risque modifiables de l'obésité de l'enfant nécessite de bien connaître ceux qui influencent de façon physiologique l'évolution des différents composants de l'adiposité, tels que la croissance et la puberté.

 

Dans une étude menée par l’INSERM(1), des chercheurs se sont intéressés à l’évolution des paramètres d’obésité à la puberté. Ont été mesurés :

  • l'adiposité sous cutanée périphérique et tronculaire par la mesure des plis cutanés
  • l'adiposité abdominale par le tour de taille (TT) et le rapport tour de taille /tour de hanches (RTH)
  • le stade de la puberté par l'échelle de Tanner

 
Pour évaluer l'effet de la puberté sur l'évolution des paramètres d'adiposité, à chaque stade de Tanner on a comparé leur taux d'accroissement pour 1 cm d'augmentation de la taille, au moyen de modèles mixtes prenant en compte également la corrélation familiale entre frères et soeurs.
Chez les garçons, après une accélération au stade 2 de Tanner, la puberté entraîne une diminution significative du taux d'accroissement de l'adiposité sous cutanée. On constate cependant une redistribution tronculaire de la graisse au cours de la puberté.

 
Chez les filles, l'accroissement de l'adiposité sous cutanée ralentit uniquement au stade 3 de Tanner au moment du pic de croissance. On assiste également à une redistribution tronculaire de la graisse sous cutanée pendant la puberté. L'accroissement du tour de taille et du tour de hanches en fonction de la taille augmente régulièrement avec le stade de Tanner mais le rapport RTH reste stable.

Télécharger l'échelle de Tanner

  

Une autre étude a évalué les conséquences de l’obésité infantile sur l’obésité adulte(2). Elle a montré que la probabilité qu'un enfant en surpoids ou obèse le reste à l'âge adulte :

  • est de 20 à 50 % avant la puberté et de 50 à 70 % après la puberté.
  • augmente avec la sévérité de l'obésité.
  • est accrue par la présence d'une obésité parentale. Mais plus l'enfant est âgé plus c'est sa propre obésité qui est le facteur déterminant.

 
Ainsi, malgré le traitement de l'obésité de l'enfant, pour laquelle le taux de succès (perte de poids avec maintien sur plusieurs années) est d'un tiers, seulement 8 à 13 % des obésités de l'adulte auraient pu être évitées.
Ceci met bien le doigt sur l'importance de la prévention dès l'enfance.

 

Références :

 
(1) Heude N et al. Effet de la croissance et de la puberté sur différents paramètres d'adiposité chez les enfants. Inserm U 258

(2) Charles MA. L'obésité dans l'enfance a-t-elle des conséquences à l'âge adulte? Cat. Nut Diet 2001; 36 (2) : 13-15

AUTRE(S) ARTICLE(S) SUR LA MÊME THÉMATIQUE

Autres articles  

VIDÉO(S) SUR LA MÊME THÉMATIQUE Previous Next