Nutrition Préventive - Isio 4

Thématiques santé Surpoids et obésité Peut-on maintenir une perte de poids à long terme ?

Surpoids et obésité

Peut-on maintenir une perte de poids à long terme ?

Résumé de l’étude « Long term weight-loss maintenance in the United States »(1) sur le maintien de la prise de poids à long terme aux Etats-Unis.

 

Une amélioration significative des co-morbidités liées à l'excès pondéral est constatée après une perte modeste de 5 à 10% du poids initial. Cependant une réduction du poids corporel reste un objectif difficile à atteindre et à maintenir sur le long terme. En effet, un programme de perte de poids bien suivi n'aboutit qu'à une perte moyenne de 10% du poids initial sur 30 semaines avec une reprise progressive par la suite chez la majorité des patients. Ces constatations décevantes sont issues principalement d'essais cliniques.

 
L'objectif de cette étude est de fournir une estimation sur la capacité de la population américaine dans son ensemble à assurer le Maintien d'une Perte de Poids à Long Terme (MPPLT). Les données sur le MPPLT de 14 306 individus entre 18 et 84 ans en surpoids ou obèses ont été évaluées. Un MPPLT est défini par une perte de poids > à 10% du poids maximum maintenu pendant au moins 1 an. Les résultats révèlent que  17,3% ont rapporté un MPPLT>10%, 8,5% un MPPLT>15% et 4,4% un MPPLT>20%, avec une perte moyenne de 19,1 kg. Plus d'un individu sur six a réussi un MPPLT, ce qui constitue un taux plus élevé que lors des essais cliniques précédents.

 

Des réserves 

 

Cependant les auteurs reconnaissent que plus de 55% ont perdu du poids de manière non intentionnelle (probablement pathologique) et qu'une réévaluation de reprise pondérale éventuelle n'a pas été réalisée. Malgré cela ils pensent que si la capacité des américains au MPPLT est modeste, elle reste supérieure à ce que l'on pensait.

 

Référence :

 

(1) Kraschnewski JL Boan J, Esposito J, Sherwood NE, Lehman EB, Kephart DK, Sciamanna CN Long term weight-loss maintenance in the United States Int J Obes (Lond). 2010 Nov;34(11):1644-54.

 

 

AUTRE(S) ARTICLE(S) SUR LA MÊME THÉMATIQUE

Autres articles  

VIDÉO(S) SUR LA MÊME THÉMATIQUE Previous Next